23 juillet 2007

Savane maison, ou le fameux marbré italien

Le titre de savane maison est dû au fait que la recette de gâteau que je vous propose aujourd'hui vous donne un somptueux gâteau dont le goût est une parfaite réplique du délicieux gâteau Savane de Brossard, mais en meilleur et plus léger ! Parfait, vraiment.

Jeudi mes parents recevaient un de leurs amis, et ils m'ont à cette occasion à nouveau demandé de faire un dessert. Nous restant encore plein de pommes, j'ai choisi de leur faire un gâteau normand aux pommes qui a remporté un franc succès. Mais, vous ayant déjà posté la recette d'une flognarde aux pommes, je vais attendre un peu avant de vous proposer une nouvelle recette de ces fruits.

Comme tous les vendredis, me voilà à la recherche d'une recette de gâteau ou de gourmandise à amener pour grignoter avec mon amoureux durant le week-end. Mais que faire ? Notre chère tarte tant adulée poires-frangipane-pralinoise ? Un brownie et une crème anglaise ? Des tartelettes au Nutella ? Toutes ces idées se bousculaient dans ma tête, quand je me suis souvenue que je gardais précieusement une recette vue sur Papilles&Pupilles et que je m'étais promis de faire... le marbré italien. Me voilà partie pour la réalisation.

Marbr__italien2

Marbré italien

Ingrédients :
3 oeufs
150g de sucre
190g de farine
62ml d'huile
62 ml de lait ou d'eau selon les goûts (lait pour moi)
1/2 sachet de levure
2 càs de cacao amer (Van Hooten bien sûr !)
Vanille liquide facultative (j'en ai mis !)
Préparation :
Battre en neige les 3 blancs d'oeufs avec 75g de sucre que l'on ajoute progressivement en battant entre chaque ajout. Il faut que les blancs soient montés en neige très ferme. Ensuite battre les 3 jaunes avec 75g de sucre pendant 8 ou 10 minutes (euh j'ai pas dû faire plus de deux minutes non-stop et c'était parfait - j'avais plus de bras faut pas m'en vouloir...) et verser dans cette préparation le lait ou l'eau.
Ajouter à ce mélange, la farine tamisée, la levure et l'huile. On obtient ainsi une pâte compacte et collante. Y ajouter le mélange blanc/sucre et mélanger délicatement au fouet.
Diviser la pâte en 2 parties à peu près égales. Dans la plus lourde des 2, ajouter le cacao amer. Si on veut dans l'autre on peut mettre un peu de vanille liquide.
Mettre du papier sulfurisé au fond du moule (ou bien beurrer + fariner). Ensuite depuis le centre de la pâte et cuillerée par cuillerée verser alternativement les 2 pâtes. (Si vous ne visionnez pas la chose, reportez-vous aux photos de P&P, elles sont plus qu'explicites !)
Enfourner pendant 25 minutes à 180°C. Laisser ensuite dans le four éteint 10 minutes supplémentaires.

Marbr__italien

J'ai eu un petit souci esthétique, j'ai pris un moule un peu trop grand (26 cms de diamètre, or il est conseillé d'utiliser plutôt un de 22 cms), et, de plus, j'avais trop de pâte à la vanille par rapport à celle au chocolat, et je voulais absolument une dernière cuillerée au chocolat. J'ai donc rajouté du cacaco dans la pâte vanillée, mais j'en ai mis un peu trop... Du coup ma dernière cuillerée a été plus lourde que tout le reste et ça a laissé une sorte de trou au milieu de mon gâteau... Snif !
Mais j'en ai donné gentiment une part à ma maman qui restait seule le soir, elle a adoré, et mon amoureux l'a littéralement dévoré durant le week-end (rien que trois parts vendredi soir !), et j'avoue en avoir goûté une bonne part, et bien figurez-vous que... il est trop bon !
A tester sans hésiter, surtout pour les fans de marbrés, et aussi car il est simple et il en jette... si on réussit le côté esthétique ! (ce qui n'est pas vraiment mon cas, mais je le referai avec un autre moule et en étant plus légère avec le cacao !)

Posté par indarkmidian à 13:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Savane maison, ou le fameux marbré italien

    Je ne le vois que maintenant (j'étais en vacances). Il est superbe. Bravo

    Posté par Papilles&Pupille, 17 août 2007 à 16:59 | | Répondre
  • magnifique gâteau!

    J'adore ton marbré!!

    Posté par lory, 01 septembre 2007 à 14:21 | | Répondre
Nouveau commentaire